La coutellerie Jean Dubost, une histoire familiale

1 Flares Facebook 0 Twitter 0 Pin It Share 1 Filament.io 1 Flares ×

Il y a de cela 2 semaines j’ai eu la chance, accompagnée de quelque une de mes copines blogovergnates (Julie : les gourmandises de Julie, Sandrine : vernis et chantilly et Elodie : brèves de gourmandises), d’aller visiter la coutellerie Jean Dubost situé dans le bassin de Thiers, accueillies par Alexandre et Séverine. Une excellente journée que j’avais envie de partager avec vous 😉 .

 

dsc_0007_snapseedgg

 

L’entreprise Jean Dubost :

Créée en 1920 par Pierre Dubost et Marcelle Colas Pradel, la coutellerie se situe à Viscombtat, dans le bassin Thiernois. Le petit atelier familial était alors spécialisé dans les couteaux professionnels et a vu naître, notamment, le fameux couteau Pradel. Sous l’impulsion du fils, Jean Dubost, la coutellerie s’est ensuite développée. Jean Dubost a alors donné son nom à une gamme de couverts de table ou encore de couteaux de laguiole.

 

dsc_0072_snapseedgg

 

Aujourd’hui, la coutellerie est tenue par Alexandre Dubost, représentant de la 4ème génération de couteliers. Une véritable success story familiale, riche d’un savoir-faire unique et d’une importance donnée à la qualité des couteaux ainsi qu’à leur fabrication française (et oui, la très grande majorité des produits de la marque sont 100% made in France). D’ailleurs, le petit détails qui m’a parut important : le bois utilisé pour les manches est façonné par un cousin des actuels gérant et le chêne, notamment, est issu de forêts gérées durablement 🙂 . L’entreprise est également Entreprise du Patrimoine Vivant, preuve de l’implication de ses dirigeants dans la transmission et la conservation du savoir faire.

 

dsc_0004_snapseedgg

 

Finalement, forte de son réseau, la coutellerie Dubost est aujourd’hui distribuée à travers le monde entier (45% des produits de la marque étant vendus à l’étranger) et surtout à travers de nombreuses enseignes telles que Zodio, BHV, les galeries Lafayette… Belle réussite à mon goût 😉 

 

dsc_0056_snapseedggdsc_0025_snapseedgg

 

 

 

 

 

 
La fabrication d’un couteau :

Parmi les choses que j’ai pu apprendre au cours de la journée, la plus importante reste le déroulement de la fabrication d’un couteau. Evidemment j’avais bien ma petite idée sur la question, mais j’étais loin de connaître les termes techniques entourant la fabrication de ces beaux objets. Petit résumé donc du processus 😉

  • Le découpage des lames : cette étape, réalisée par une entreprise extérieure, consiste tout simplement à emporte piécer les formes des lames sur des plaques d’acier inox.
  • Le traitement thermique : c’est l’étape qui permet d’assurer la solidité des lames en les portant à des températures proche des 1 000 °C.
  • L’émouture : la lame est meulée de façon a préformer la partie tranchante de cette dernière. En somme on affine la lame pour commencer à former le tranchant.
  • Le polissage : la lame est rendue brillante à l’aide de meules spéciales. Il existe alors 2 finitions : satinée ou miroir, adaptée aux couteaux de table.
  • L’aiguisage : c’est l’étape qui permet d’affiner le tranchant de la lame, qu’elle soit lisse ou dentelée (et oui, j’ai découvert qu’il existait des meules crantées pour réaliser les dents des couteaux à pain 😉 ).
  • Le marquage : les lames sont ensuite marquées du sceau de la marque, par gravure (estampage) ou marquage électrolytique
  • La fabrication des manches : soit par façonnage pour le bois et l’acrylique, ou par injection dans les moules pour l’ABS et le polypropylène.
  • L’assemblage : les manches et les lames sont soudées ensemble, par clouage ou rivetage.
  • La finition : les couteaux sont polis, lavés, mis en coffret et emballés sur leur lieu de production avant d’être expédier.

 

dsc_0001_snapseedgg

 

 

dsc_0017_snapseedggEt pas que des couteaux :

Aujourd’hui l’entreprise ne propose plus seulement des produits autours de l’univers du couteau mais diversifie son activité en proposant 2 cuiseurs micro-onde individuels, toujours dans la même démarche : des produits 100% made in France. Le premier cuiseur permet de réaliser de petits mug cake, tandis que le micro-egg permet une cuisson des œufs au micro-onde 100% maîtrisée 😉 .

 

 

Pour finir :

Pour terminer cet article j’avais envie de faire un petit clin d’œil culinaire à cette belle entreprise en réalisant ces petits sablés en forme de couteaux (basé sur la recette que vous pourrez retrouver ici en version Halloween) :

 dsc_0153_snapseedgg

 

En tous les cas, je tiens à remercier Séverine et Alexandre pour leur chaleureux accueil, mais également tous les membres de l’entreprise que nous avons pu rencontrer et qui ont partagé avec nous un peu de leur savoir faire.

Petit bonus avec mes coups de cœur de la marque 😉 :

 

dsc_0012_snapseedgg

1 Flares Facebook 0 Twitter 0 Pin It Share 1 Filament.io 1 Flares ×

Vous aimerez aussi :

3 thoughts on “La coutellerie Jean Dubost, une histoire familiale”

  1. […] clin d’oeil à la coutellerie Jean Dubost avec ces superbes petits couverts que j’adore […]

  2. Nathalie blanc.

    Bonjour,
    Je crois qu’il y a une erreur dans les informations que vous donnez.
    En effet, il n’y a qu’une petite partie des fabrications qui sont faites sur place.
    Car je travaille pour une entreprise qui fabrique pour Jean DUBOST et nous recevons des cartons de couteaux et de ménagères régulièrement, qui viennent directement de CHINE, nous les conditionnons et comme la dernière étape se fait en France, ils ont droit à l’appellation MADE IN FRANCE.
    Désolée de casser le mythe, mais ils faut toujours dire les choses et la réalité est là.
    Pour preuve, si vous réfléchissez bien, il est impossible qu’ils fabriquent tout ce qu’ils vendent, surtout à l’exportation.
    J’espère que vous publierez mon message.
    Nathalie

    1. StéphanieM

      Bonjour Nathalie,
      Je ne comptes évidemment pas « censurer » votre message, chacun a le droit à la parole 😉
      Pour vous répondre, je vais m’appuyer sur les explication qui m’avait été donné lors de la visite, puisque je me suis également posé la question.
      Je l’ai mentionné dans mon article, la majorité des produits de la marque sont made in France (les beaux couteaux, ce que l’on pourrait qualifié de gamme emblématique de Jean Dubost), mais pas tous. Et bien évidemment c’est quelque chose que l’on nous a expliqué lors de notre visite : pour répondre à la demande et proposé une gamme plus large, certains produits sont fabriqué à l’extérieur, voir, comme vous l’avez indiqué en Chine. Néanmoins lors de la vente des couteaux, le blason « Made in France » n’est pas affiché sur ce type de produits. Pour moi, tant que le consommateur n’est pas trompé, je pense que c’est acceptable ! 🙂
      A très bientôt j’espère,
      Stéphanie 🙂

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.