Bleucamole, le guacamole au bleu d’Auvergne

3 Flares Facebook 0 Twitter 0 Pin It Share 3 Filament.io 3 Flares ×

Tous le monde connait le guacamole… Mais connaissez-vous le bleucamole ? Laissez moi donc vous compter son histoire (et le guacamole y tient une place importante !) (je m’excuse par avance pour ce grooos quart d’heure de folie) :

Il était une fois, dans un village du fin fond du Mexique il y a de cela fort longtemps… Un homme rentrait du marché lorsqu’il fit une violente chute en s’entravant sur une racine. Dans sa chute, il écrasa son panier de course et l’avocat, le citron vert, les tomate, la coriandre et le piment qu’il venait d’acheter furent réduits en bouillit… Une petite fille qui passait alors par là voulu lui prêter main forte… L’enfant aida l’homme à se relever puis se pencha pour ramasser le panier au contenu écrasé. Les doigts pleins de la mixture issue de la chute, la petite fille se lécha les doigts et découvrit alors l’incroyable saveur du mélange. Elle s’empressa alors de faire goûter à l’homme le contenu de son panier puis très vite elle parti chercher ses parents, grands-parents, amis, etc, pour que tous goûtent ! Devant l’incroyable succès qu’eut ce nouveau met, il fallut lui choisir un nom… Les habitant du village décidèrent donc ensemble de donner à la préparation le nom de son inventeur… Mr Guacamole. Suite à cet incident, le guacamole devint le composition principale de l’alimentation des villageois qui devinrent littéralement accro… Le mot guacamole était même devenu un obsession et faisait parti intégrante de la langue : – « Salut, guacamole bien ? »  -« Guacamole et toi ? ». Dans tout le village seul une personne était réfractaire à la folie Guacamole, le cousin de Mr Guacamole, Ti Bougnat. Excédé par toute cette guacamole-mania et jaloux du succès de son cousin, Ti Bougnat rêvait de partir le plus loin possible afin de connaitre à son tour le succès. Alors qu’il réfléchissait à sa futur destination, Ti Bougnat se souvint que sa mère lui avait souvent parlé de l’origine de son prénom qu’elle lui avait choisit en hommage au pays (oui, l’Auvergne est un pays :p ) où elle avait grandi. Ti Bougnat s’envola dès le lendemain matin, sans même laisser un mot à sa famille… Il entama une nouvelle vit. Arrivé en Auvergne il ne mît pas longtemps à s’adapter à la vie sur place : Truffade, Aligot, viande braisé à la cheminée, verveine et Gentiane, saint-nectaire, cantal, fourme d’Ambert, bleu d’Auvergne… Que de saveurs qui changeaient du guacamole ! Mais bien que loin de son village et surtout de son cousin, Ti Bougnat nourrissait encore une jalousie extrême à l’égard du succès de son cousin et voulut concurrencer l’invention de ce dernier. Ti Bougnat passant des jours et des nuits à écraser de l’avocat avec toutes sorte de produits : avocat-gentiane… NON, avocat-cantal… NON, avocat-lentille… NON et puis un jour… Avocat-Bleu d’Auvergne… Une révélation, un sacre gustatif, tout y était la douceur de l’avocat, la force du bleu, l’acidité du citron… Il tenait la recette qui allait enfin détrôner son cher cousin ! Ti Bougnat laissa un petit mot d’adieu à ses camarades Auvergnats, leur laissant également la recette de ce qu’il avait appelé Bleucamole, puis s’envola pour le Mexique ! Arrivé sur place, il fit goûter son bleucamole à tout le village espérant alors recevoir une pluie de compliments… Malheureusement, aucun villageois n’apprécia le met porté par Ti Bougnat et  par la tristesse du rejet qu’il venait de subir, ce dernier se laissa dépérir dans un bain de bleucamole… Cette histoire fini mal pour Ti Bougnat qui, aveuglé par la jalousie et la soif de vengeance, ne sut jamais qu’en Auvergne, ses amis, eux, furent conquis par la recette et continuèrent à manger du bleucamole entre ami à chaque apéro !

Plus sérieusement le bleucamole c’est tout simplement un mélange d’avocat écrasé, de bleu d’Auvergne, de crème fraîche et de jus de citron… Et il y a réellement de quoi concurrencer le guacamole, surtout si vous le dégustez avec de délicieux petits sablés au noix 😉 .

 

bleucamole 

Ingrédients :

  • 1 avocat
  • 50g de bleu d’Auvergne
  • 1 à 2 cuillères à café de crème fraîche
  • Le jus d’1/2 citron vert

 

Préparation :

Récupérez la chaire de l’avocat puis mixez-la avec les autres ingrédients…. Fini haha ! Franchement rien de bien complexe non ? (traditionnellement on écrase l’avocat au pilon plutôt qu’on ne le mixe pour garder une certaine texture… rien ne vous empêche donc si vous en avait le courage, de procéder ainsi 🙂 ).

 

3 Flares Facebook 0 Twitter 0 Pin It Share 3 Filament.io 3 Flares ×

Vous aimerez aussi :

4 thoughts on “Bleucamole, le guacamole au bleu d’Auvergne”

  1. hi hi, faut croire que la jalousie peut aussi apporter de bonnes choses 😉

    1. StéphanieM

      On pourrait dire que c’est la morale de cette histoire hahaha 😉

  2. Caroline

    Chauvine !!! Miam miam qd même

    1. StéphanieM

      Haha, on aime sa région ou on ne l’aime pas 😉

Leave a Comment