7ème JDB : suprême de volaille au bleu d’Auvergne et bacon {Zodio}

1 Flares Facebook 0 Twitter 0 Pin It Share 1 Filament.io 1 Flares ×

Le 10 novembre dernier avait lieu notre 7ème journée des blogueurs (JDB) au sein du magasin Zodio de Clermont-Ferrand 😀 Pour changer un petit peu des fois précédente cette journée a eu lieu de 14h et 20h… Coup de chance pour moi car ayant démarré mon nouveau contrat de travail le 1 novembre je n’ai pas pu prendre ma journée, mais, du fait de ces nouveaux horaires, ai quand même pu profiter de la fin de la JDB et surtout des copines blogovergnates 😀 . Je ne vais pas forcément vous faire un long récit de la journée (comme j’ai pu le faire les fois précédentes : ici, ici ou encore ici) puisque j’ai tout de même manqué une bonne parties des animations… Malgré tout, il y a 2-3 petites choses fort sympathique que je voulais partager avec vous 😉 .

Au programme de cette 7ème édition, volailles fermières d’Auvergne avec Patricia Nifle et ustensiles de cuisson Cristel avec le chef  Anthony Rabulliot !

volaille fermière d'Auvergne

Malgré mon retard, j’ai pu rejoindre les cuisines du magasin juste à temps pour suivre le chef dans la fin de sa démonstration des poêles et casseroles Cristel… Qu’est ce que le chef a préparé de bon me direz-vous ? Et bien : une tarte tatin pomme-passion, un aïoli à l’ancienne soit légumes, du poisson et un oeuf dur cuits sans eau ni gras (juste bluffant), un risotto (miam miam), et surtout une cuisson à la poêle, sans graisse, de la volaille fermière d’Auvergne ! Ce dernier mode de cuisson m’a tout simplement bluffé !!

Pour l’heure, ce que je vous propose, c’est de vous faire découvrir en quelques lignes nos 2 partenaires avant de partager avec vous ma recette faite avec les superbes produits rapporté de cette journée 🙂 :

 

La marque Cristel et ses ustenciles de cuisson :

Cristel, c’est une histoire qui a démarré dans les années 1850 sous le nom de « Japy frères » à Fesches-le-châtel dans le Doubs. L’entreprise fabriquait alors des casseroles, mais aussi des horloges, des machines à écrire, des moulins à café… et se positionnait à l’époque comme étant la 2ème plus grande entreprise industrielle française.

Après de longues années d’activité prospère, les 2 guerres mondiales frappent le pays et ralentissent l’activité de l’entreprise jusqu’à entraîner la fermeture de cette dernière en 1981. 2 ans plus tard, en 1983, d’anciens salariés de décident de forcer la réouverture de l’usine et de monter une coopérative. Pour fêter ce renouveau, l’entreprise se doit de trouver un nouveau nom et c’est Cristel qui sera retenu, contraction de Cristal (symbolisant la pureté et le renouveau) et Châtel, lieu d’implantation de l’entreprise…

Malheureusement, rapidement, la coopérative atteint ses limites et s’essouffle…

En 1984, l’arrivée de Bernadette Dodane en tant que conseillère en gestion et organisation va marquer le début d’une aire nouvelle… Elle et son mari Paul, alors salarié à Automobiles Peugeot, proposent de tourner l’entreprise vers l’innovation pour relancer son activité. L’entreprise n’ayant pas suscité l’intérêt des investisseurs et ne trouvant pas de fond pour financer sa modernisation, Bernadette et Paul Dodane décident, en 1987, d’investir leur économies dans l’entreprise… La succès story est relancée ! Paul Dodane fait de la casserole un accessoire de table en créant « Cook & Serve » des modèles en inox doté de poignées amovibles et au design attirant. Mais si l’idée est bonne, c’est surtout la qualité, placé au centre des préoccupations de l’entreprise, qui va faire son succès !

Au fil des années Cristel a su maintenir la grande qualité de ses produits, mais aussi se moderniser et proposer de nouveaux produits techniques et innovants. Aujourd’hui l’entreprise est devenu une référence mondiale et, désormais géré par les descendants de Bernadette et Paul Dodane, continue de proposer des produits fidèles aux principes qui ont fait son succès !

Quoi ? Comment ça ? Vous n’avez pas encore compris que Cristel ce sont des produits 100% made in France ? et oui, kokoriko les copains 😉 !

 
Les délicieuses volailles fermières d’Auvergne :

Autre partenaire de notre belle journée (et pas des moindres), le syndicat de défense des volailles fermières d’Auvergne (SYVOFA) à travers la personne de Patricia Nifle !

Crée en 1967, le SYVOFA se porte garant de la qualité des volailles produites par ses adhérents au travers d’un cahier des charges rigoureux. Le syndicat est également responsable de la communication liée aux produits à l’échelle nationale ainsi que de la protection et la défense du nom, du produit et du terroir.

La présence de Patricia fut un réel plaisir puisque les produits et le terroir qu’elle défend est aussi le notre et qu’en tant que blogueurs je pense qu’il est important de savoir valoriser les bons produits de nos régions ! C’est d’ailleurs ce que nous faisons régulièrement en intervenant sur de nombreuses manifestations telles que la fête du bleu d’Auvergne ou encore les sites remarquables du goût de Salers ou Billom 😉 .

 

La recette du suprême de volaille au bleu d’Auvergne et bacon :

Allez, désormais place à la recette pour laquelle j’ai voulu reproduire l’expérience du poulet cuit sans matière grasse, en y ajoutant tout de même une pointe de gourmandise avec le délicieux bleu d’Auvergne offert par Johanna et un petit peu de bacon 😉 . Si vous ne disposez pas d’une poêle Cristel, pas de panique, ajoutez simplement un peu de matière grasse dans votre poêle au moment de cuire les suprêmes de volaille 😉 .

suprême de volaille au bleu d'Auvergne et bacon

Ingrédients (pour 4 personnes) :
  • 4 suprêmes de volailles
  • 80g de bleu d’Auvergne
  • 8 à 10 tranches de bacon
Préparation :

Faites chauffé la poêle Cristel quelques minutes à mi-puissance de votre feu (attention à ne jamais dépasser la moitié de la puissance de votre feu au risque d’altérer le revêtement de votre poêle). Faites cuire le suprême 4 à 5 minutes de chaque côté sans ajouter de matière grasse mais en convrant biena vec le couvercle pour conserver toutes la vapeur d’eau au sein de la pôele pour obtenir un suprême extra moelleux.

Une fois les suprême cuit, placez-les sur une planche à découper et ouvrez les en 2 dans le sens de la longueur sans pour autant couper en 2 (pour imager faites comme lorsque vous ouvrez une baguette pour réaliser un sandwich 😛 ). Déposez alors 20g  de bleu d’Auvergne au sein de chacun des suprêmes puis enroulez-les de 2 tranches de bacon.

Saisissez à la poêle quelques minutes (sans ajouter de matière grasse) et servez chaud… A la maison nous l’avons accompagné d’un délicieux risotto au cèpes 😀 .

1 Flares Facebook 0 Twitter 0 Pin It Share 1 Filament.io 1 Flares ×

Vous aimerez aussi :

Leave a Comment